Consultant SEO à Paris Fabien Raquidel

Fabien raquidel consultant seo

  • Nom : Fabien Raquidel
  • Mon métier: Référenceur Consultant SEO (expert en référencement Google)
  • Tel: 06 52 34 15 53
  • Contact@referenceur-web.pro
  • Ma Mission : Optimiser votre site internet pour le référencement sur Google.
  • Qu’allez-vous gagner ? Plus de Trafic, plus de visibilité et donc plus de chiffres d’affaires.
  • Discutons ensemble pour trouver une stratégie SEO pour améliorer la visibilité de votre site internet. N’hésitez pas à me contacter.

Le consultant SEO : comment le définir ?

Quand on parle du consultant SEO, il faudra comprendre qu’il s’agit en effet d’un professionnel du Référencement Naturel. Il se charge de fournir des conseils et est un guide pour ses clients. Ces derniers pourront à l’aide du consultant SEO, opter pour les meilleures stratégies visant à les classer au sein des tout premiers résultats de recherche Google au moyen de mots-clés stratégiques.
En d’autres termes, le consultant SEO vous accompagne pour définir et mettre en place des stratégies de référencement naturel dans l’optique de favoriser un accroissement de trafic acquis.

Être le premier sur Google : comment faire ?

Vous devez savoir qu’il est important de travailler trois éléments fondamentaux sur lesquels le SEO se repose afin d’obtenir le meilleur résultat possible.

La technique SEO

Plusieurs techniques entrent en compte ici. Il s’agit :

  • La crawlabilité
  • L’indexation
  • Le nom de domaine à choisir
  • Le référencement international
  • La balise canonical servant à se mettre à l’abri des contenus dupliqués
  • Le sitemap.xml
  • Le Robots.txt
  • Les redirections et fichier Htacces
  • Le Siloïng
  • Le cocon sémantique
  • Le maillage interne
  • Lepogosticking etc…

Cependant, même avec ces dernières, il est important de se baser sur une technique solide sans laquelle un site ne pourra pas augmenter ses performances en SEO. C’est comme si vous essayez de remplir d’essence un réservoir déjà percé. Pour ce, le développeur SEO s’efforce chaque jour de prêcher sur la nécessité d’exploiter intégralement le crawl budget qu’on retrouve sur des pages assez stratégiques afin de plus jouer sur la visibilité du site internet.

En ce qui concerne le SEO Marketing

Il est impossible d’être positionné sans l’utilisation des mots-clés. En effet, l’optimisation sémantique d’un site est capitale, car elle se positionne en plein cœur de l’algorithme dont les moteurs de recherche se servent. Qu’il s’agisse de balise title, de meta description, de l’attribut alt des images, de balise H1 ou de rich snippets, sachez que tout est pris en compte pour vous positionner.

Aujourd’hui, le positionnement d’une page web sur un mot-clé sans avoir un contenu textuel assez riche, différent, et bien pensé pour l’internaute relève de plus de complexité qu’auparavant. Les bons mots-clés doivent en effet être identifiés en termes de générique, de semi-générique, de longue traine, de locaux et autres que vous soyez dans le contexte d’un site vitrine, d’un site éditorial ou même d’un site e-commerce.

Aussi, ils doivent être utilisés là où il faut sur la page (l’optimisation onsite) afin d’augmenter le positionnement d’un site et par la même occasion, permettre à ce dernier d’atteindre le sommet des consultants SXO et donc la position 0. Cette dernière prend également le nom de « featured snippet » et représente la nouvelle forme d’annonce qui vient se placer dans le SERP (Search Engine Results Page désignant les Pages des Résultats des Moteurs de Recherche) en tête des résultats naturels. Elle offre la possibilité en tout, d’obtenir des taux de clics (CTR) excellents.

Le consultant Netlinking

La conquête de backlinks (lien retour placé dans un contenu dirigeant vers un autre site ou domaine) de qualité ainsi que l’optimisation du pagerank (algorithme qui analyse les liens visant à classer les pages web et exploité par le moteur de recherche Google) sans oublier l’algorithme de popularité encore connu sous le nom de netlinking sont tant de points qui agrandissent le sujet du SEO. Le netlinking surtout reste et demeure un incontournable pour celui qui désire rendre une page plus visible.

Tout d’abord, c’est ce dernier paramètre qui était très mis en avant au sein du ranking durant les premières années ayant marqué les débuts de Google. C’est le seul levier qui exige de vous des actions sur d’autres sites que sur celui que vous souhaitiez placer dans les têtes d’affiche des résultats de recherche. Le netlinking a été et est toujours la cible de plusieurs tentatives de contournement des guidelines appartenant à Google. C’était même la raison pour laquelle en 2012, le moteur de recherche américain a pris la décision de frapper fort dans la fourmilière en instaurant des pénalités Google Pingouin.

Qu’est-ce qui a changé après l’arrivée de Google Pingouin ?

Dès lors que les mises à jour d’algorithme Google Panda, Pingouin et la plus récente Google Fred ont été intégrées, la création des backlinks a commencé à demander plus de vigilances. C’est maintenant terminé, cette époque où il était possible d’asperger le mot-clé sur autant de spots qu’on pouvait imaginer.
Cependant, le netlink n’a pas disparu. C’est même actuellement la meilleure façon de ranker. On peut le comprendre parfaitement lorsqu’on analyse le contenu d’un site qui vient en tête de la requête « cliquez ici ».

En effet, vous remarquerez qu’à partir d’un certain moment, le terme apparait dans les contenus. Pourtant, si vous réalisez une analyse des tops ancres de liens dofollow au sein d’un outil permettant d’analyser les backlinks à l’instar de Ahrefs ou MajesticSEO, vous comprendrez que le site est linké à plusieurs reprises à partir des ancres « ici », « cliquez ici », « en cliquant ici » ou « cliquant ici ».

Les techniques de netlinking regroupent principalement trois familles d’actions :

Le linkninja : ici, le consultant SEO a pour objectif de chercher et de créer lui-même ses propres backlinks par le biais de spots, des commentaires de blogs, des annuaires et forums, ainsi que via la soumission dans des webprofil ;

Le linkbaiting : à ce niveau, le consultant SEO vise la création des actions concernant la communication virale qui auront pour objectif d’établir des liens entrants de façon naturelle ;

La E-Reputation : ici, il faudra juste prêter écoute à la réputation web d’une personne.

Les diverses manières de pratiquer du SEO

À l’instar de ce que nous venons de découvrir plus haut, le SEO est une combinaison des techniques d’optimisation employées dans l’objectif de se positionner au mieux au sein des résultats naturels des moteurs de recherches. Il peut donc viser l’acquisition d’une meilleure position dans les résultats Google, Bing, Quant et même Duck Duck Go. Le SEO peut être réalisé de différentes manières. En effet, il existe au moins 4 types de référenceurs.

Le consultant SEO exerçant en agence ou en Freelance

Les consultants en agence font partie de la catégorie la plus récente sur le territoire Français. Ce sont en effet de vrais chefs de projet SEO. L’avantage principal qu’ils arrivent à tirer se présente au niveau du grand nombre de projets et problématiques SEM multiples et divers, sur lesquels ils mettent la main. Les objectifs du consultant en agence exigent des compétences élevées concernant la gestion de projet.

Le SEO en agence est censé faire usage de sa stratégie de référencement et doit être capable de pousser ses clients à donner la priorité aux actions SEO. Vous pouvez faire appel à une agence SEO pour améliorer votre référencement mais attention le budget ne sera pas le même.

Les SEO In-house

Il s’agit ici de la seconde catégorie de référenceurs web. Les SEO In-House sont encore connus sous l’appellation « Responsable SEO chez l’annonceur ». Cette catégorie regroupe des référenceurs qui sont chargés de référencer le ou les sites internet selon la volonté de leurs employeurs.
À l’opposé de l’univers de l’agence, les Consultants SEO In-House font généralement face à moins de problématiques. Ils proposent l’avantage d’avoir une connaissance plus vaste et d’une grande importance de la chaîne de production des sites web.

Ceux qui se chargent de l’édition de site

L’avant-dernière catégorie de référenceurs renferme ceux ayant leur propre site. Il peut s’agir du MFA voire du Money Site. Un peu comme à l’image des référenceurs en agence, ceux-ci ont la possibilité de toucher du doigt plusieurs thématiques ainsi que des problématiques SEO diverses s’ils ont pu mettre en place de nombreux sites. Pour cette catégorie de référenceur, sachez que la partie dédiée à la gestion de projet par contre, n’est pas primordiale.

Les SEO appartenant au Black hat

Par ailleurs, l’univers SEO est réparti en deux grands groupes. D’une part on distingue les référenceurs « white hat » qui s’assurent de respecter les règles établies par Google en ce qui concerne le référencement. D’autre part, on rencontre les SEO « Black hat ». Ces derniers représentent le groupe des récalcitrants.

En effet, il s’agit des référenceurs qui passent leurs temps à contourner les barrières de Google en dénichant des astuces, des tips et des hacks. Ceux-ci leur permettent de déjouer les recommandations de Google et d’accroitre la visibilité d’une page au sein des SERP de Google. Qu’il s’agisse de cloaking, negative SEO, de vol de contenu, de spam linking, etc., tout y passe.

Les méthodes des black hat SEO ne sont pas souvent sur le long terme. Certes les résultats sont rapides, mais ils ne durent pas assez longtemps. De manière générale, la majeure partie des référenceurs se retrouve parmi ces deux grandes divisions.

Devenir consultant SEO : comment faire ?

Si le métier de consultant SEO vous intéresse, sachez qu’il est bien possible que vous vous y plaisiez. Cependant, il faudrait prendre connaissance réelle des moyens qui s’offrent à vous afin de pouvoir réellement devenir un vrai consultant SEO.

Devenir consultant SEO par une formation ou apprendre par soi-même

Autrefois, il n’existait aucune formation SEO spécifique pouvant donner la possibilité de devenir un référenceur. Les choses ont finalement changé il y a un moment. Il existe de grands noms au sein de ce métier et qui incarnent une véritable icône de référenceurs autodidactes. Ils sont en effet arrivés à maitriser l’art du référencement organique suite à la réalisation de nombreux tests and learning.

Une partie de ces grandes icônes autodidactes avait même déjà ce qu’il fallait pour être calé en référencement, bien avant l’arrivée de Google sur le marché de la recherche. Leurs objectifs à l’époque étaient de référencer les sites web sur Infoseek, Lycos, AltaVista et autres grands moteurs de recherche du moment. Google fera son entrée seulement en 1998 et c’est à partir de ce moment que le référencement organique commencera à vivre une révolution.

Être patient, passionné et persévérant pour devenir un référenceur

À part les formations, l’acquisition de connaissances en référencement prend par la culture du test ainsi que d’importantes recherches. On peut comprendre ainsi qu’il est primordial d’aller vers des essais, des tests, afin d’avoir sa propre opinion du fonctionnement des algorithmes que utilisent les moteurs de recherche. C’est de cette façon qu’il vous sera plus facile de tailler vos techniques d’optimisation SEO.

D’ailleurs, être à l’écoute fait partie d’un des éléments incontournables dans le vécu d’un référenceur. En effet, les techniques de référencement naturel subissent des changements de manière régulière. Certes, s’il faut reconnaitre que le cœur (la technique utilisée, le contenu, le netlinking, et le maillage interne) du SEO ne subit pas de variations depuis plusieurs années, il ne faudra pas oublier de souligner également que le référencement suit des « modes » qui lui sont propres.
Durant l’année 2017 par exemple, les tendances SEO étaient axées sur :

La position 0 encore connue sous featured snipppets qui concernait le volet « contenu/Sémantique » ;
Le HTTPS pour le volet « Technique »
Et enfin les PBN (Private Blog Network) signifiant « réseaux de sites privés » pour le volet du « Netlinking ».
On avait également la possibilité de citer le référencement Mobile qui mouvemente l’univers SEO depuis de nombreuses années et même les rich snippet et les méthodes de netlinking pyramidales.
Afin de pouvoir s’adapter de la meilleure façon aux nouvelles règles établies par Google, il s’avère indispensable de pouvoir toujours se remettre en question.

A propos de la fiche-métier du SEO

De nombreuses tâches incombent à celui qui est chargé de référencement. Ainsi, le référenceur doit :

  • Organiser, développer et mettre à réalisation une stratégie de référencement spécifique,
  • Orienter son travail vers l’optimisation de la recherche organique tout en veillant également à maximiser l’accroissement des retours positifs sur l’investissement réalisé,
  • Faire des recherches approfondies sur les mots-clés de façon fréquente,
  • S’assurer que les principaux obstacles en termes de référencement sont identifiés,
  • S’assurer de la surveillance des redirections, du taux de clic et de rebond ainsi que de plusieurs autres indicateurs majeurs de performance (KPI),
  • Pouvoir établir et faire part des rapports de performances de façon régulière,
  • Pouvoir détecter les problématiques et les insuffisances tout en mettant à contribution des solutions de grande importance,
  • Être capable de proposer des améliorations pour optimiser les démarches et la productivité,
  • Pouvoir travailler en harmonie avec les développeurs web ainsi qu’avec les équipes marketing dans l’objectif d’instaurer de façon correcte les meilleurs procédés de référencement,
  • Être à l’écoute des dernières tendances et des meilleures techniques SEO mises en œuvre.

Quelles sont les qualités que doit avoir un Consultant SEO ?

L’expert SEO non seulement doit disposer de qualités techniques qui permettent de l’identifier, mais il doit pouvoir également avoir des qualités humaines. Comment choisir son consultant SEO ce n’est pas toujours facile.

Le référenceur et ses compétences humaines

De nombreuses aptitudes doivent se révéler chez un référenceur pour lui permettre d’accroitre la visibilité organique sur Google des sites qui lui sont confiés. Cela passe par sa capacité à persuader le client d’appliquer les recommandations de la stratégie SEO que le référenceur lui propose, par la négociation avec un partenaire pour acquérir des backlinks importants pour son netlinking. Qu’importe le CMS (WordPress, Magento, Prestashop ou autre gestionnaire de contenus) pour son SEO, le consultant SEO doit être capable de bien s’adapter pour permettre au client de jouir des meilleures recommandations.

Le meilleur SEO doit faire appliquer sa stratégie

En effet, le meilleur SEO n’est pas celui qui propose les meilleures recommandations au client. C’est plutôt celui qui est capable de faire adopter ses recommandations aux clients. Comme beaucoup l’auraient déjà compris, les plus grandes difficultés auxquelles fera face le référenceur en agence se trouvent au niveau de sa façon à faire adhérer le client aux stratégies que lui référenceur a pu établir. C’est seulement ainsi qu’il pourra appliquer la démarche de référencement naturel qu’il a préalablement conçu. Aussi, plusieurs raisons peuvent empêcher la mise en place des optimisations SEO que le consultant aurait recommandée. Il peut s’agir d’obstacles techniques, financiers, politiques ou autres.

Des capacités à ne pas banaliser par le spécialiste SEO Google

Dans l’objectif d’augmenter ses chances de succès, un consultant SEO est dans l’obligation de disposer de certaines capacités. On peut énumérer au sein de ces dernières :

  • La persuasion dont il fait preuve
  • Ses capacités d’écoute
  • Sa façon de s’adapter
  • Dois pouvoir faire de bonnes analyses

Et dois désirer en apprendre toujours davantage tout en se remettant en question fréquemment.

Dans le cas où le Consultant SEO devra être opérationnel sur un projet de référencement, les compétences techniques et rédactionnelles pourront lui servir comme complément. Cependant, si son intervention est marquée dans un contexte de consultation unique, les compétences précédemment énumérées ne seront pas juste des prérequis. En effet, dans ce dernier contexte, c’est la pédagogie qui devra être incontournable dans l’objectif de faire assimiler les recommandations que le SEO souhaite appliquer.

Par ailleurs, des qualités linguistiques peuvent montrer toutes leurs importances dans des situations de projets SEO internationaux.

Le gage d’expertise SEO : La CESEO

Depuis quelques années environs, le SEO Camp, l’association des référenceurs de France a instauré une certification avec pour objectif de favoriser la reconnaissance des experts SEO. Aujourd’hui, on dénombre près de 90 personnes en possession de la CESEO en France. Cependant, sachez que tous les bons référenceurs ne disposent pas de cette certification qui à mon sens ne garantie en rien d’être un bon SEO.

Que dire du Search Engine Optimization (SEO) en 2020 ?

Comme d’accoutumée, chaque année est annoncée comme la fin du SEO ainsi que du trafic naturel. Cependant, force est de constater que le nombre de référenceurs ne cesse de grimper, de même que les sites à mieux placer dans les résultats de recherche.
Tant que le volume de requêtes accroit chaque jour à une fréquence délirante, le besoin de se rendre plus visible sur les grands axes d’audience du NET ne fera qu’accroitre également.

L’année 2020 et les tendances SEO

Le référencement naturel est la cible de plusieurs cycles et modes dans chaque tendance.

En ce qui concerne la position 0, le PBN et le HTTPS

L’année 2020 n’a pas été celle qui a fait exception à la règle des discussions fréquemment évoquées et qui engendrent de nombreux débats dans l’univers SEO. Cette année aura été marquée par des discussions sur :

  • Le Featured Snippets (la position 0)
  • Sur les réseaux de sites privés (PBN)
  • Sur le HTTPS

Ainsi que sur les actualités et découvertes Google (Google Actualités & Google Discover).

En ce qui concerne Index Mobile First en cette année

Voilà encore un des nouveaux sujets qui pendent sur plusieurs lèvres dans la sphère du référencement naturel. En effet, l’algorithme d’indexation de Google qui auparavant basait son fonctionnement sur les versions bureau des pages web afin de pouvoir classer les sites au sein des pages de résultats a lancé sa progression. C’est ainsi qu’il migre à petit feu vers un système où ce sera plutôt les pages « Mobile » qui prendront la place de la référence non seulement pour l’indexation, mais également pour le ranking des sites.

On se souvient encore de l’annonce de Gary Illyes et de Barry Schwartz en octobre 2019 sur l’officialisation des déploiements du projet « Index Mobile First » sur quelques sites.

Avec les craintes de Google par rapport à une révolution qui pourrait s’entamer sur les SERP, le projet prendra plusieurs mois avant de pouvoir être démocratisé sur l’intégralité du web.

Que dire du Rankbrain et du DATA-SEO ?

Le Rankbrain est le côté Intelligence Artificielle de l’algorithme de ranking que possède Google. Propulsé sur la scène en 2016, le but de son élaboration est de faciliter à Google, la compréhension du sens des requêtes que lancent les internautes. En effet, le Rankbrain augmente la pertinence sur les pages de résultats de recherche.

C’est ainsi que les sites dans Google pourront jouir des signaux importants que sont devenus les données comportementales à l’instar du taux de clics (CTR), du taux de rebond (Pogosticking) et les indicateurs permettant d’apprécier la qualité de trafic onsite.

Ce que vous devez savoir, c’est qu’une page qui possèderait par exemple un taux de rebond de 98 % donnerait une alerte négative au moteur et ce dernier aura l’impression que la page n’est pas pertinente aux yeux de l’internaute. Le métier de consultant SEO est en constante évolution et le rankbrain ou Data-SEO devient un incontournable pour celui-ci.

Travailler sa visibilité sur les moteurs de recherche en 2020 : les outils nécessaires

Tout d’abord, il est important de relever le fait que les outils ne font pas tout. Cependant, ils sont très utiles chaque jour pour permettre un gain de temps surtout sur les tâches qui reviennent fréquemment. Avec les outils, vous avez également la possibilité de gagner en efficacité dans le cas où vous ferez face à certains projets de référenceur.

Le Screaming Frog

Il s’agit d’un excellent outil qui montre son importance dans la réalisation d’audit SEO ou lorsque vous désirez faire une analyse ponctuelle, voire un check-up intégral d’un site web. Avec ce crawler, vous avez la possibilité de reconnaitre les liens cassés ou invalides au sein d’un site web. Aussi, il permet d’identifier les problèmes mix-content qui existent entre le HTTP et le HTTPS. Les dysfonctionnements de profondeurs d’arborescence et les préoccupations rencontrées au niveau des balises H1, des balises title et metadescription ne sont pas en marge. Avec une utilisation plus poussée, vous pouvez vous permettre de scraper n’importe quelle information tout en étant capable de faire sortir des analyses plus taillées et plus précises sur un thème.

L’outil 1.fr où Yourtext.guru

1.fr ou yourtexte.guru est un outil SEO qui est très affectionné par plus d’un surtout à cause du travail sur la sémantique de votre référencement naturel qu’il vous permet d’optimiser facilement. Il s’agit en effet d’un outil qui sert d’analyseur et d’optimisation lexicale. Attention à la mauvaise optimisation qui peut vous faire perdre des positions à chaque updates de qualité chez Google.

SEO-Hero.tech : un autre outil très utile

SEO-Hero.tech est un outil impeccable qui vous permet d’affiner un contenu niveau wording. Vous pouvez vous en servir pour reprendre une page en suivant les procédés d’analyse qu’il vous propose. C’est un excellent moyen de pouvoir apporter des améliorations au fil du temps.

Ahrefs

Il s’agit ici d’un outil qui montre son importance dans l’analyse du netlinking. Si vous souhaitez améliorer votre référencement naturel, sachez qu’acquérir des backlinks de qualité et en quantité sera le socle. La grande partie des consultants SEO font usage de Ahrefs dans l’objectif de monitorer leur profil de liens ainsi que de détecter d’autres nouveaux « spots netlinking » en gardant un regard sur le travail de leurs concurrents voire confrères.

SEObserver : pour la surveillance de la SERP afin d’identifier vos concurrents

Voici un outil qui vous permettra d’avoir un œil sur le positionnement dans les SERP, mais également d’être au courant de ce qui se passe dans l’environnement de vos concurrents. Cela prend en compte l’élévation ainsi que la diminution des divers acteurs dont la SERP est composée. Aussi, d’autres fonctionnalités vous seront proposées par cet outil.

ernier est plus rigoureux et ne propose pas assez de fonctionnalités.

Le consultant SXO c’est quoi ?

Le SXO est sur beaucoup de lèvres et cela devient de plus en plus fréquent depuis plusieurs années. Vous vous demandez certainement ce cache ce nouvel acronyme du Search Marketing ainsi que ses enjeux et tous les contours ?

En effet, le SXO pour Search eXperience Optimization vient du référencement naturel SEO. Il œuvre dans son approche, à l’intégration des notions de User eXperience (UX). Lorsqu’on réalise une illustration des deux procédés, on peut comprendre que le SEO sert à mieux placer les pages au sein de résultats de recherche tandis que le SXO cherche à pousser l’internaute vers l’action du clic sur le snippet. Le réel intérêt derrière le Search eXperientiel vise ainsi la maximisation de la visibilité et non se contenter du meilleur placement d’une page parmi les SERP de Google.

A propos des enjeux du SXO

Aujourd’hui, pouvoir se distinguer en offrant des contenus plus attractifs afin de maximiser le taux de clics (CTR) est devenu primordial. Cela l’est encore plus depuis que la recherche universelle de Google et l’instauration des formes nouvelles d’affichage SEO avec la position 0 ou même la quick answers box ont débarquées. En plus, une récente étude du Journal du Net montre que les majeurs critères SEO, le CTR sur Google et plus loin, les principaux indicateurs onsite à l’instar du taux de rebond sont devenus plus importants pour positionner une page.

Le SXO cherche clairement à proposer une annonce qui incite beaucoup plus aux clics et cela prendra par l’utilisation des divers formats d’affichage disponible sur Google, mais également par le fait d’exploiter des rich snippets qui regroupent les avis clients, les prix, et la disponibilité. Même les emoji seront pris en compte et d’ailleurs deviennent très fréquents au sein des metas descriptions des sites.

Les compétences que doit avoir un consultant SXO

Un consultant SXO doit tout d’abord être compétent en SEO. En effet, le SXO n’est qu’une branche de plus sur l’arbre du référencement naturel. Le prérequis est d’être capable de pouvoir bien placer les mots-clés stratégiques qu’on souhaite prendre pour cible.
Le consultant SXO doit par ailleurs, user des bons savoirs en termes de marketing et en expérience client. C’est ici que la notion de « tests and learning » s’illustre parfaitement avec l’instauration de tests dans l’objectif de voir clair dans les résultats espérés des internautes et ainsi, parvenir à soumettre à ces derniers une réponse qui convient parfaitement à leur besoin.

Eclaircissement sur certains changements de Google

Comme souligné plus haut, Google après certaines mises à jour a pu instaurer des algorithmes qui permettent de remettre de l’ordre sur plusieurs volets. Voici quelques-uns qui devraient vous permettre d’en apprendre davantage.

La mise à jour Google Panda c’est quoi concrètement ?

Google Panda, c’est en effet un nom que prend une immense mise à jour de l’algorithme SEO que possède le moteur de recherche Google. L’univers du référencement naturel est fréquemment animé par l’installation des mises à jour d’algorithme de Google.

Ces dernières viennent pour faire varier les façons d’opérer et les démarches des consultants SEO. Avec les mises à jour d’algorithme Google, c’est la pertinence des résultats des pages de recherche qui se voit décupler. Puisqu’il existe des référenceurs Black Hat cherchant constamment à trouver les failles de Google afin de gratter les premières loges, cela paraît donc évident que des changements doivent être opérés pour que le désordre ne puisse avoir raison sur l’ordre.

C’est en 2011 que la vague initiale de Google Panda a marqué ses premiers pas. L’objectif principal de Google en la mettant en place a été de faire perdre de la valeur aux pages qui proposent un contenu de basse qualité, à celles dont le contenu textuel est insuffisant ainsi qu’aux sites qui proposent un contenu répétitif (duplicate content).

C’est quoi le Google Pingouin

Google Pingouin est un nom de code que porte une mise à jour volumineuse de l’algorithme de référencement naturel dont dispose le moteur de recherche Google. Il s’agit d’une mise à jour ayant eu un impact significatif au point d’enclencher un véritable tremblement chez la grande partie de consultant SEO. L’arrivée de Google pingouin a marqué un véritable basculement dans l’univers du référencement et de façon plus particulière dans le cercle du netlinking.

Quand on parle de référencement organique, il est bien possible, voire évident, de parler d’un pré et post Google Pingouin. En effet, avant que cette mise à jour ne puisse faire ses premiers pas, le référencement était principalement axé sur le netlinking ainsi que sur le fait d’acquérir un grand nombre de liens externes (backlinks). En fait, c’était la grande course à celui qui aurait le plus de liens possible pouvant diriger vers son site. Pour récapituler, la quantité était prioritaire sur la qualité des liens externes récoltés.

Il a fallu le 24 avril 2012 pour voir les référenceurs faisant usage des techniques de spam dans l’objectif de capturer de nombreux liens se voir infliger une grande pénalité. Leurs sites ont dégringolé à vitesse de lumière des pages de résultats de recherche. À ce moment, Google venait d’annoncer par le biais de son blog officiel la sortie de Google Pingouin. C’était ainsi que l’algorithme dédié à la lutte contre le spam vit le jour.
Les consultants SEO ont alors été invités par Google à effectuer une vérification dans l’outil Google Webmaster Tool qui prend aujourd’hui le nom de Google Search Console, afin d’être informé d’une probable pénalité Google Pingouin. Si à l’époque la forte baisse de trafic SEO se remarquait, cela voudrait simplement dire que le site audité par le consultant était pris dans les barrières de Google pour raison d’usage de technique bordeline de netlinking.